Erik Stouff Ludvigsen

"Dessins aveugle"

Chaque dessin fait environ 20 x 20cm.

 

Au théâtre, dans le noir, je dessine les personnages sur scène. Je ne vois donc pas ce que je dessine. Je fonctionne à la manière d'un sismographe. Les surréalistes pratiquaient le dessin automatique (André Masson) et l’écriture automatique « L’image qui était latente » A.Breton. Cette pratique a débuté en 1999, mais continue aujourdhui, chaque fois que je dessine au théâtre.

Erik Stouff Ludvigsen Copyright © All Rights Reserved